Conférences

mercredi, 28 novembre 2012

17 juin 09 – Schizophrénie et cannabinoïdes : les fleurs du mal? – S. Potvin (VIDEO et PDF)

Stéphane Potvin

Ph. D., chercheur adjoint ,

Département de psychiatrie, Faculté de médecine,

Université de Montréal, QC

Mercredi 17 juin à 11 heures 30

Centre d’enseignement Grunberg , Salle BE 3349, 3e Pavillon Bédard,

Hôpital Louis-H. Lafontaine, 7401, rue Hochelaga

En visioconférence

à l’Hôpital Rivière-des-Prairies (salle Louise St-Amant) et

à l’Institut Philippe Pinel de Montréal (Salle A-1057)

Téléchargez la présentation en PDF
Dr Potvin est titulaire d’un doctorat en sciences biomédicales de l’Université de Montréal. Au cours de sa thèse Dr Potvin s’est intéressé aux effets des substances psychoactives sur les symptômes de la schizophrénie. Il a étudié leur fonctionnement cognitif et les effets secondaires des médicaments. Grâce à l’imagerie par résonance magnétique, il s’est également intéressé aux effets de ces substances sur le fonctionnement et l’anatomie du cerveau des patients. Il a également pu mettre en relief un rôle des cannabinoïdes endogènes dans la comorbidité « schizophrénie-toxicomanie ». Enfin, il s’est intéressé au traitement pharmacologique de l’abus de substances dans la schizophrénie. Le post-doctorat du Dr Potvin portait sur les effets des cannabinoïdes sur la douleur. Il s’est aussi intéressé à la perception de la douleur chez les patients psychiatriques, incluant les personnes atteintes de schizophrénie. Depuis février 2009, il est chercheur adjoint au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal. Son mandat est de développer une plateforme de recherche sur la toxicomanie dans la psychose, en lien avec l’équipe de la Chaire de Schizophrénie. Dr Potvin a publié plus d’une quarantaine d’articles dans des revues avec comité de pairs et il est co-/investigateur sur 4 subventions de recherche. Au cours de cette présentation, Dr Potvin fera un survol de son itinéraire scientifique, de ses projets en cours, de son réseau de collaborations et des orientations futures de son laboratoire.