Actualités réseau

mercredi, 12 avril 2017

50 % des gens seraient en déprime saisonnière

La longue saison hivernale aurait fait augmenter la moyenne.


Si vous croyez que l’hiver a été difficile pour le moral, vous n’êtes pas seul. Un Québécois sur deux pourrait avoir souffert de dépression hivernale en raison de la longue et rigoureuse saison, avance un chercheur de Québec.

Il s’agirait du double de la proportion habituelle de la population qui est affectée par la dépression saisonnière, estimée à 25 %.

«La température a un effet, et il y a aussi un impact psychologique parce que les gens s’attendent à ce que le beau temps arrive et il n’arrive pas. Ça pourrait faire grimper le pourcentage», affirme le chercheur au Centre de recherche CERVO du CIUSSS de la Capitale-Nationale, Marc Hébert.

Lire l’article complet dans le Journal de Québec.