Actualités du Centre de recherche

mardi, 18 juillet 2017

Comment le stress est transmis par les parents

Pour favoriser la survie de l’espèce, mères et pères transmettent inconsciemment à leur progéniture des informations sur le stress environnemental qu’ils ont vécu au cours de leur vie. Des études menées depuis 1997 ont confirmé que ce phénomène, observé notamment chez les descendants des victimes de l’Holocauste, pouvait même atteindre la troisième génération chez certains animaux. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, explique à Stéphan Bureau comment ce mécanisme peut aussi nuire aux personnes qui ne connaissent pas les mêmes dangers que leurs parents.

« On a cherché pendant longtemps le gène, par exemple, de la schizophrénie, le gène de la dépression. […] Ce n’est pas comme cela que ça fonctionne. Aujourd’hui, on sait qu’on développe de telles choses par un processus qui s’appelle épigénétique : ce sont les modifications que l’expérience des individus dépose sur nos gènes », indique Sonia Lupien.

Écouter l’audio-fil « Santé et psychologie avec Sonia Lupien » à l’émission Médium Large sur Ici Radio-Canada.ca.