Actualités réseau

mardi, 30 mai 2017

Êtes-vous une control freak?

L’idée de lâcher prise leur donne des boutons. Disons-le franchement: les maniaques de contrôle (control freaks) peuvent être une calamité, autant pour les autres que pour eux-mêmes. Mais que se cache-t-il derrière ce désir de tout régenter?

Si les control freaks organisaient un concours pour se mesurer les uns aux autres, Lucie, une pimpante caissière à l’emploi d’une institution financière, aurait toutes les raisons d’espérer décrocher un titre de championne mondiale. Peut-être même intergalactique.

Au travail comme à la maison, aucun détail n’échappe à sa vigilance. Jamais. «Mon chum ne peut même pas choisir une pomme à la fruiterie – j’ai peur qu’il ne prenne pas la plus belle», raconte cette petite blonde au rire généreux. L’anecdote n’est nullement exagérée; c’est elle qui s’occupe de tous les achats de la maisonnée. Les meubles, les ampoules, la bouffe, le dentifrice, tout. En partie pour assurer un contrôle de la qualité. Mais surtout pour garder la mainmise sur les finances.

 

Lire l’article complet avec la psychiatre Joanne Cyr, spécialiste des troubles anxieux et de l’humeur à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal sur le site de Châtelaine.