Actualités réseau

lundi, 11 septembre 2017

La dépression devrait être traitée différemment selon le sexe

La dépression chez l’homme et la femme affecte des gènes distincts et devrait être traitée de façon différente selon le sexe, ont découvert des chercheurs.

Cette «surprenante» découverte est le fruit des travaux d’une équipe de 25 chercheurs, dont des Québécois, qui, pendant près de quatre ans, à New York, ont procédé à l’étude post-mortem de 48 cerveaux féminins et masculins.

Lire l’article complet sur TVANouvelles.ca.