Actualités du Centre de recherche

mercredi, 28 février 2018

Le syndrome de résignation qui affecte des enfants migrants

C’est un mal étrange, présent surtout en Suède. Il frappe les enfants des demandeurs d’asile, principalement ceux venus des pays de l’ex-URSS et de l’ancienne Yougoslavie.

On l’appelle le syndrome de résignation. L’enfant est dans un état semi-comateux, une sorte de catatonie. Il a les yeux fermés, les dents serrées, il ne bouge pas, ses muscles n’ont aucun tonus et il doit être nourri à l’aide d’une sonde gastrique.

Lire l’avis de Sonia Lupien, chercheure au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal sur Radio-Canada.ca.