Actualités du Centre de recherche

dimanche, 12 novembre 2017

Les végétariens plus à risque de dépression?

Selon une croyance populaire, la diète végétarienne causerait des carences alimentaires, au point où ceux qui l’adoptent risqueraient de développer certaines maladies, voire des troubles mentaux, comme la dépression. Plusieurs études se sont penchées sur ce lien.

L’une d’entre elles, publiée en juillet dans la revue Journal of Affective Disordersa fait parler d’elle par des médias allant du Huffington Post jusqu’au Nouvel Observateur en passant par plusieurs sites sur la santé. Des chercheurs de l’Université de Bristol y concluent à un risque presque deux fois plus important de dépression chez les végétariens.

Voir l’article complet sur l’Express.ca avec Valérie Tourjman, chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.