Actualités du Centre de recherche

mercredi, 8 novembre 2017

Psychothérapie : le poids de la masculinité freine de nombreux hommes

Si beaucoup d’hommes en détresse ont de la difficulté à aller consulter un psychologue, c’est parce que certains d’entre eux adhèrent aux exigences de la masculinité traditionnelle, qui vont à l’encontre de celles de la psychothérapie, note le psychologue Nicolas Chevrier. Ce n’est donc pas la détresse elle-même qui empêche l’homme de consulter un psychologue, mais plutôt la perception que la thérapie entre en contradiction avec ce que la société attend d’un homme.

Nicolas Chevrier souligne que Janie Houle, chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeure au Département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal, a bien résumé ces contradictions dans ses travaux.

Pour en savoir plus, écouter l’audio-fil « La difficulté des hommes à consulter  » à l’émission « Les Éclaireurs » sur Radio-Canada.ca.