Actualités du Centre de recherche

mardi, 16 mai 2017

Syndrome de Gilles de la Tourette : De la sensibilisation afin de protéger l’estime de soi des malades

« Le pantin, c’est moi, et ma main, c’est le syndrome de la Tourette, illustre Félix Poulin dans la première capsule web diffusée la semaine dernière. Le pantin n’y peut rien, il suit le mouvement des fils », dit-il en parlant de ses tics.

Le jeune homme de 19 ans est l’une des quatre personnes qui témoignent de leur rapport à la maladie dans ce premier volet intitulé « Parlons ensemble ».

« J’ai voulu donner la parole aux gens qui vivent avec la maladie au quotidien, nous explique Julie Leclerc, chercheuse à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeure de psychologie à l’UQAM, qui travaille sur ce projet de capsules éducatives depuis plus d’un an. À force de donner des conférences, je me suis rendu compte à quel point il y avait de l’incompréhension. »

Lire l’article complet dans la Presse+.

En complément : Syndrome de Gilles de la Tourette : Au-delà des tics et des tocs